top of page
  • Photo du rédacteurcollectifdphi

Congrès de la SPQ: Appel à communication

Dernière mise à jour : 30 janv.

Bonjour! Il nous fait plaisir de vous partager l'appel à communication pour le congrès annuel de la Société de Philosophie du Québec, qui se déroulera du 3 au 6 juin 2024 au Cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu.


Les pratiques de la philosophie pour enfants au Québec.

Regards rétrospectifs et prospectifs.


Appel à communication :


Philo-art, dialogue philosophique et méditation, philo-théâtre, ateliers de yoga et philosophie pour les enfants… nombreuses sont les combinaisons dans lesquelles les pratiques de la philosophie pour les enfants s’inscrivent à présent au Québec. Devons-nous voir dans ces propositions créatives une avancée du dialogue philosophique, voire une sortie féconde de ces pratiques de la philosophie hors de la sphère de la philosophie? Ou est-ce plutôt un recul, une perte sur le plan des bénéfices que nous pouvons anticiper avec la pratique régulière du dialogue philosophique avec/pour les enfants?


Au cœur de ces combinaisons, quel(s) rôle(s) peut-on donner à la philosophie pour enfants ? Est-elle une simple addition à des activités potentiellement plus populaires, ou peut-il exister un alliage plus fin, basé sur des fondements théoriques solides et/ou certains dispositifs pratiques? Pourquoi les personnes animatrices en philosophie pour les enfants choisissent-elles d'intégrer cette approche à d'autres disciplines ou activités ? Quels sont les impacts attendus de ces nouvelles propositions ?


Dans les milieux scolaires, le dialogue philosophique s’invite désormais dans d'autres matières (éducation physique, sciences, mathématiques, français, etc.). Quels en sont les avantages et les limites ? Est-ce que cette intégration peut accroître l'utilisation, la qualité et la popularité du dialogue philosophique, ou risque-t-elle de diminuer sa profondeur et sa rigueur ? En quoi ces nouvelles pratiques peuvent-elles enrichir ou questionner les méthodes traditionnelles (comme la communauté de recherche philosophique ou la discussion à visée philosophique et démocratique) ? Deux axes de réflexions retiendront particulièrement notre attention.


Axe 1. Regards rétrospectifs : Voilà bientôt 41 ans que Matthew Lipman et Anita Caron se sont rencontrés en 1982 et que la philosophie pour enfants s’est exportée au Québec grâce au travail de Matthew Lipman, Ann Margaret Sharp, Anita Caron, Pierre Lebuis, Michael Schleifer, Marie-France Daniel et Michel Sasseville notamment. Depuis, les pratiques de la philosophie pour enfants ont changé et se sont combinées à d’autres pratiques pédagogiques. Comment raconter l’histoire de cette évolution ? Quels ont été les réussites et les défis rencontrés ? Quels ont été les choix opérés et pour quelles raisons ? Nous encourageons les communications qui souhaitent développer ces questions ou les prolonger.


Axe 2. Regards prospectifs : Le premier quart du XXIème siècle s’approche. Les pratiques de la philosophie pour enfants présentent des avantages indéniables pour répondre aux exigences des compétences du 21ème siècle de l’Organisation des Nations Unies. De plus, la dimension internationale du mouvement des pratiques de la philosophie pour enfants les autorise à être présentes dans les évolutions des systèmes d’éducation de nombreux pays. Ainsi, il est indéniable que les pratiques de la philosophie pour enfants ont de l’avenir en enseignement et en recherche. Mais quel est cet avenir ? Faut-il craindre certaines dérives ou instrumentalisations de ces pratiques loin de leurs finalités initiales ? Ou bien observe-t-on une inscription et un enrichissement de plus en plus nettes de ces pratiques au sein des écoles ou des universités ? Nous sollicitons tout particulièrement les communications nous éclairant sur ces questionnements.


Nous invitons les personnes praticiennes et chercheuses engagées dans la philosophie pour les enfants à participer à une table ronde dédiée à ces questionnements lors du congrès annuel de la SPQ, du 3 au 6 juin 2024, au Cégep de St-Jean sur Richelieu. Notre objectif est de nourrir un dialogue entre les différents contextes de pratique où s'exerce la philosophie pour les enfants et la recherche universitaire, dans un esprit de partage et d'apprentissage mutuel. Chaque panéliste disposera d’un temps de 20 minutes pour partager ses réflexions, après quoi s'ouvrira un dialogue avec le public.


Vous pouvez nous envoyer vos propositions sous le format d’un document comportant votre nom, votre niveau d’étude ou votre profession, ainsi que votre affiliation universitaire ou professionnelle, un argumentaire de 300 mots suivi de 5 mot-clés, et d’une courte bibliographie. Conformément aux attentes de la Société de Philosophie du Québec, les communications seront en langue française uniquement. Ces propositions sont à envoyer avant le 15 janvier aux adresses suivantes : christophe.point@usherbrooke.ca et nadia.beaudry.1@ulaval.ca


Nadia Beaudry, doctorante en psychopédagogie, Université Laval

Christophe Point, docteur en philosophie de l’éducation, Professeur adjoint, Université de Sherbrooke






66 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page